Comment avoir les fraudeurs à l’œil?


Vous avez certainement remarqué que dernièrement les fraudeurs semblent se multiplier. Vols de codes d’accès bancaires, vol d’identité, piratage des appareils électroniques, détournement d’actifs financier… On se croirait menacé de partout! Et bien vous avez raison, la fraude financière est devenue un phénomène à grande échelle.

Toutefois, il faut savoir que la fraude n’est pas née d’hier! Les fraudeurs étaient appelés des charlatans et faisaient fortune grâce à la crédulité publique. Aujourd’hui, ces charlatans sont toujours omniprésents, sans compter que les technologies numériques ont rendu la fraude encore plus malfaisante.

Sans devenir paranoïaque, il est important de savoir d’où peuvent provenir les tentatives de fraudes pour mieux les contrer. Toutes les menaces peuvent être facile à prévenir, mais avez-vous pensez à toutes les façons dont elles peuvent se manifester? Avez-vous pensez que les fraudeurs peuvent eux aussi, faire preuve d’originalité? Avez-vous pensez qu’un fraudeur pouvait se déguiser en conseiller financier? Alors, voici quelques astuces pour détecter ces charlatans de la finance.

1- Interrogez-vous à savoir si la personne qui vous offre le placement est autorisée à vous le vendre. Pour en avoir le cœur net, consultez le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer.

2- Assurez-vous que l’on vous remette de l’information complète et écrite sur le placement.

3- Interrogez-vous si le placement que l’on vous offre semble être trop beau pour être vrai.

4- Méfiez-vous de plus belle lorsque l’on vous présente un produit d’une de ces façons :

• J'ai une source fiable, la valeur de ce placement fera un bond vertigineux. C’est garanti.
• La société va être cotée en Bourse bientôt.
• Vous devez absolument investir aujourd’hui : demain, ce sera trop tard.
• Tous mes clients ont déjà investi dans ce placement.

5- Si vous sentez que le comportement de la personne ne correspond pas à celui d’un conseiller financier, notamment parce qu’il :

• Refuse de dire pour quelle firme elle travaille ou tente de changer de sujet après vous avoir donné très peu d’information.
• Vous demande de garder le secret.
• Vous affirme qu’un organisme de réglementation a «approuvé» un placement.
• Fait pression sur vous pour que vous investissiez dans le placement proposé.

Finalement, si vous croyez qu’il y a un risque de fraude n’hésitez pas à communiquer avec le centre d’information de l’Autorité du marché financier. Vous pourrez vous éviter bien des malheurs, à vous et aux autres épargnants!

undefined